Histoire du Muscadet

 

 

l'appellation

C'est en 1937 que fut acquise l'appellation d'origine contrôlée (A.O.C) "Muscadet de Sèvre et Maine" délivrée par l'institut national des appellations d'origine (I.N.A.O.), après que huit viticulteurs de La Haye-Fouassière se furent réunis en 1925 pour fonder un syndicat viticole ayant pour but la promotion de leur vin.

 

Le décret a fixé définitivement les limites de ses terroirs authentiques : vingt-trois communes réparties sur les cantons d'Aigrefeulle-sur-Maine, Basse-Goulaine, Clisson, Le Loroux-Bottereau, Vallet et Vertou.

 

 

Cette appellation se mérite : exclusivité du cépage "muscadet" et rendement moyen maximum par hectare fixé chaque année par les syndicats viticoles. Annuellement, une dégustation est obligatoire pour chaque cave conditionne son obtention.

 

Il faut savoir que les primeurs sont des vins mis en vente au terme de la vinification, peu après la vendange. Ceux-ci sont commercialisés à partir du troisième jeudi de novembre après agrément de l'I.N.A.O. san pour autant pouvoir prétendre à l'agrément "Sèvre et Maine".

 

 

caractères

Le Muscadet est connu pour son arôme "pierre à fusil". Il est dû à un large sillon granitique nord-sud proche de Château-Thébaud et Aigrefeuille. Le gneiss et les amphibolites des alentours du Loroux-Bottereau donnent des vins hâtifs et tendres. Le gabbro des environs de Vallet et jusqu'à Gorges prodigue des vins plus tardifs.

 

sur lie

Contrairement à ce que certains supposent parfois, la lie n'est pas une rivière. cette dénomination provient d'une découverte capitale d'une tout autre nature. Au début du 20e siècle, les vignerons prirent l'habitude de garder les meilleures barriques de la recolte pour les grands événements familiaux. Conservées sans soutirage, ces "barriques de noces" révélèrent des qualités inattendues. D'un bouquet plus complet, plus nerveux et plus structuré, le vin s'affirma plus réussi. de façon tout à fait empirique, le Muscadet sur lie venaient de naître.

 

Le principe? Après fermentation, un dépôt se forme au fond de la barrique : la lie, qui est composée de levures. Celles-ci subissent une autolyse permettant au vin de se nourrir du gaz carbonique apparu avec la fermentation alcoolique. C'est ce gaz qui exalte les arômes et stabilise le vin.

 

Cette tradition devint une méthode de vinification en 1972, réglementée en 1977. Pour le Muscadet "sur lie", une période d'embouteillage est autorisée ; du 1er mars au 30 novembre, ce qui permet aux terroirs plus tardifs de s'exprimer

 

vignerons

"J'ai toujours pensé que les vignerons finissent par acquérir défauts et qualités des crus qu'ils cultivent et, que par sorte de mimétisme, les uns et les autres arrivent à se ressembler. Le viticulteur de la Sèvre montre les mêmes qualités que son Muscadet : il est clair, gai et spirituel ..." (Alfred Gernoux, historien).

Aussi est-il agréable d'aller goûter ses produits chez lui, autour d'un verre. Convivial, le muscadet est un vin qui se boit jeune, c'est-à-dire de préférence dans les trois premières années suivant la récolte. Néanmoins, certains vignerons vous proposeront du muscadet millésimé, vous serez surpris par son caractère.

En pénétrant dans les villages, vous remarquerez les maisons "de vigneron" traditionnelles et typiques, par exemple au Pé de Sèvre (Le Pallet) et à Portillon (Vertou), dotées d'un escalier menant à l'étage d'habitation, elles réservent le rez-de-chaussée au cellier. Percé d'une seule fenêtre sans carreau et toujours close d'un panneau de bois, celui-ci est protégé des conditions atmosphériques extérieures.

 

Pour bien connaître l'univers du Muscadet et du Gros Plant, prenez la direction du Musée du Vignoble Nantais, au Pallet. La vie de la viticulture en pays nantais y est expliquée, depuis les premiers outils et les chevaux attelés jusqu'aux machines à vendanger d'aujourd'hui. En sortant, vous saurez tout du pressurage, de la fermentation, de la tonnellerie, de la cave et de la mise en bouteille, d'autant plus qu'une salle "des cinq sens" vous aura initié à tous les mystères de Muscadet.

 

elles ont un nom

Si la bouteille de Muscadet (75cl) s'appelle... la "Muscadet", celle du Gros Plant (75cl), à quatre bagues sur le goulot, se nomme la "Véronique". Les petites (37,5cl) ont été baptisées les "Fillettes".

 

éphémérides

L'hiver est la période de la taille durant laquelle le vigneron traite les ceps contre les maladies et les parasites. Au printemps, les bourgeons ouvrent leurs premières feuilles de vigne, c'est le "débourrement", suivi de la floraison où la fleur donne naissance à des embryons de grappes. En été, la véraison annonce la maturation des fruits dont les baies se gorgent de sucre. Peu avant l'automne, à la mi-septembre, les vendanges mènent au pressoir les raisins, récoltés dans des "portoires". Mis en foudre, le Muscadet reste sur les lies durant l'hiver, pendant que le vigneron retourne tailler ses ceps.

santé!

"Puisse ma vie se régler toujours sur la devise de notre Ordre : Bois le vin, sois bon comme lui".  Extrait du serment de la confrérie de l'ordre des chevaliers Bretvins, l'une des plus ancienne de France.