Histoire de la Fouace

HISTOIRE DE LA FOUACE DE LA HAYE FOUASSIERE

 

ORIGINES

La fouace est un gâteau fabriqué depuis plus de mille ans, son nom vient du latin « panis focacia », sorte de pain ou de galette épaisse fait de fleur de farine, cuit au four ou sous la cendre.

 

Dans la paroisse de Notre Dame de la Haye (ancien nom de la Haye Fouassière), les registres font état de fouaciers dès le début du 16ème siècle.

 

Rabelais dans son histoire de Gargantua parle de la fouace et des moulins à vent sur les coteaux de la Haye. Il écrivait : « en cestuit temps qu’est la saison des vendanges au commencement de l’automne, notez que c’est viande (aliments) manger à déjeuner raisins avec fouaces fraisches »

 

Il y a 3 siècles les paysans et petits vignerons de la Haye vendaient de la fouace également dans les communes voisines pour améliorer leurs revenus, qui était très faibles.

 

Au cours du 17ème et du 18ème siècle, les fouaciers commencèrent à s’organiser pour se rendre dans les paroisses plus lointaines, ils vendirent également leurs gâteaux aux curés des paroisses de Nantes, ceux-ci tenaient lieu de pain bénit.

 

Au 19ème siècle, la fabrication et la vente de la fouace prirent un nouvel essor par nécessité suite au phylloxera qui décimât la vigne vers 1865  :  les  vignerons  se  retrouvèrent  dans

l'obligation de compenser la perte de leur récolte pour continuer à vivre et la commune de la Haye Fouassière connut alors plus de 100 fouaciers.

 

Au début du 20ème siècle, la guerre de 14/18, du fait de l’absence de nombreux hommes, marque l’arrêt quasi-total de l’activité des fouaciers.

 

La Grande Guerre terminée, plusieurs artisans reprirent la fabrication de la Fouace, la vente se faisait alors sur les marchés et chez les boulangers pâtissiers.

 

C’est en 1992 que le dernier fouacier a arrêté. Seuls, quelques boulangers ont maintenu la présence et la vente de ce gâteau sur les marchés, la plupart du temps entre septembre et novembre.

 

FABRICATION

La fouace à 6 branches est un gâteau d’un diamètre d’environ 20 cm, avec en son centre, une épaisseur de 7 a 8 cm. C’est un gâteau d’un rassasiement assez lent.

 

La pâte doit être travaillée longtemps, elle n’est composée que d’ingrédients simples et naturels : de la farine, du sucre, du beurre, du sel, de l’eau, du lait et de la levure.

 

Le façonnage se fait obligatoirement à la main.

 

« Régale toi de la fouace et grand bien elle te fasse », mais n’oublions pas qu’elle n’est jamais meilleure qu’accompagnée d’un bon muscadet.